Planète typographie MyFonts

[Août 2001]
Ambroise
de Jean-François Porchez
Ambre Script
L’idée

Ce caractère est une interprétation contemporaine de certains caractères Didot de style tardif conçu vers 1830. Les formes originales des ’g’, ’y’, ’&’, et dans une moindre mesure les ’k’ se retrouvent sur les poinçons de Vibert, graveur attitré des Didot durant cette période.

Origines

Ambroise

C’est le Black, dont les sources étaient les plus sûres,qui servit de base à la conception de la famille.Dans la 2e moitié du XIXe siècle,il est néanmoins courant de trouver des caractères Didot gras de plusieurs chasses dans les catalogues de fondeurs français, ces mêmes caractères perdurèrent jusqu’à la fin des grandes fonderies françaises dans les années 1960.

Variantes

Néanmoins présentes dans les Alternates, les ligatures ’fi’,’fl’, et ’ff’, ’ffi’, ’ffl’ se retrouvent également dans les fontes de base,ce qui permet leur substitution automatique dans certains logiciels de dernière génération du type Adobe InDesign.

Ambroise

Chaque jeu de chasse porte un nom relatif aux différents membres de l’illustre famille de fondeurs et d’imprimeurs Didot. Ici, cette variante étroite se nomme Ambroise Firmin. Les extra étroits sont intitulés Ambroise François.

Ambroise

Les séries Alternates comportent un ensemble de variantes des formes de base ainsi que certaines ligatures. Elles sont jointes à chacunes des déclinaisons.La flêche et la main se modifient, ainsi que l’ensemble des vignettes changent de graisse et de proportions en fonction de la fonte de référence, permettant des combinaisons plus riches et variés.

Particularités

Les capitales de l’Ambroise suivent la pratique - quelque peu atténué - des Didots, de les dessiner nettement plus imposantes pour cela que ce mot en capitales a été composé dans un corps inférieur pour un meilleur équilibre du texte.


Article associé: interview de Jean-François Porchez (Août 2001)